S2 ép 01 : Ian rencontre Frédéric – quand le digital révolutionne la santé

Dans ce premier épisode, Ian, a rendez-vous avec Frédéric, qu’il n’a jamais rencontré. Tous deux travaillent dans le domaine de la santé pour le Groupe, mais connaissent-ils vraiment le quotidien de l’un et l’autre ? Frédéric fait découvrir à Ian « Région Sans Film », une solution de dématérialisation des radiographies utilisée un hôpital en région parisienne qui change la vie des patients et des médecins. Il l’emmène ensuite dans le data center qui héberge les données de santé des patients en toute sécurité.

la solution de dématérialisation des données de santé d’Orange

Grâce à « Région Sans Film », la solution d’Orange de dématérialisation des radiographies, le suivi du patient est amélioré et l’accès aux images est rendu plus facile pour les médecins.  Ce système permet aussi de renforcer la sécurité des données médicales, de respecter les règles de gestion et de stockage des données de santé du patient et de réduire les coûts. En effet, il contribue à éviter des examens inutiles ou redondants. Le fonctionnement du service en paiement à l’acte permet à l’hôpital de rationaliser sa gestion. Les données du patient sont transmises de manière sécurisée entre les établissements, et sont stockées en toute sécurité dans les data centers Orange, certifiés par le Ministère de la Santé.

Orange et la Santé

En 2007, Orange a renforcé son engagement dans le secteur de la santé en créant Orange Healthcare. Aujourd’hui, cette division aide l’ensemble des acteurs de l’écosystème à travailler ensemble, tout en faisant bénéficier les patients d’innovations pour mieux gérer leur santé. On citera par exemple des solutions de télémédecine, de suivi à distance, d’imagerie médicale partagée, des plateformes permettant la connexion des appareils médicaux, des systèmes de communication et d’information pour les hôpitaux ou encore des solutions d’authentification sécurisée grâce à une carte SIM.

S1 ép 08 : escale à La Toussuire : le maillage du Tour de France

Jean-Christophe se rend à La Toussuire-les-Sybelles, une étape mythique du Tour de France située au cœur des Alpes françaises. Il y rencontre Henri, directeur de projet événementiel Orange chargé avec ses équipes de réaliser le maillage des étapes en fibre optique, une véritable prouesse technologique…

l’innovation au cœur de la Grande Boucle

Orange accompagne le Tour de France depuis près de 16 ans à travers un dispositif technologique d’envergure, adapté aux spécificités de cette compétition (sa durée, son itinérance et les conditions météorologiques). Orange fournit ainsi l’ensemble des solutions de télécommunication nécessaires au bon fonctionnement de cet évènement et à sa diffusion médiatique à travers le monde.

l’appli officielle Tour de France, avec Orange

Pour connaître les infos sur la course en temps réel, les écarts entre les coureurs, les classements et résultats en direct, n’attendez plus pour télécharger l’appli officielle Tour de France, disponible sur iPhone, iPod touch, iPad et Android. Vous pouvez également retrouver toute l’actualité du Tour sur PC, mobile et tablette avec Orange sur http://tourdefrance.sports.orange.fr

S1 ép 07 : escale à Caen, France : un rucher « let it bee » sur le toit

Mathilde met le cap sur la Normandie, où elle a rendez-vous avec Daniel, un salarié d’Orange passionné d’apiculture. Ce dernier lui explique comment le Groupe soutient les salariés dans leur passion à travers le programme let it bee. Ensemble, ils installent trois ruches sur le toit du bâtiment où travaille Daniel…

le programme « let it bee »

Et si Orange prêtait ses toits pour permettre aux abeilles des villes de trouver un abri ? L’idée, impulsée par des salariés du Groupe, a fait son chemin et a finalement abouti à un partenariat d’Orange avec le Syndicat National Apicole. Pour sensibiliser le public à la disparition des abeilles, des ruches ont été installées sur les toits de nos bâtiments. Aujourd’hui, 20 bâtiments accueillent 60 ruches gérées par des salariés apiculteurs. Le programme « let it bee », qui contribue à la sauvegarde de la biodiversité en milieu urbain, crée des synergies entre les salariés d’un même site autour d’un projet commun.

les abeilles en milieu urbain

La régression très sensible de la biodiversité et l’intoxication par les pesticides des espaces agricoles entraînent la disparition des abeilles. Ainsi de nouveaux espaces, notamment les zones urbanisées et résidentielles, leur servent de refuges. Pour essayer d’alerter l’opinion publique sur le déclin accéléré des abeilles domestiques observé depuis une douzaine d’années, les apiculteurs de France ont parié sur le miel des villes. Ils ont donc engagé des partenariats avec des collectivités locales, des institutions ou des entreprises pour qu’elles accueillent plusieurs ruches, dont ils assurent eux-mêmes l’installation et l’entretien.

S1 ép 06 : escale à Lyon, France : l’installation de la 4G

Anicet a rendez-vous avec Arnaud à Lyon pour installer la 4G d’Orange dans la ville. Après avoir monté l’équipement sur le toit d’un immeuble à l’aide d’une grue, ils pratiquent des tests de connectivité en mobilité dans une voiture futuriste.

les étapes du déploiement de la 4G

Il y a 4 grandes étapes dans le déploiement de la 4G. La première, c’est la conception de notre cœur de réseau, de notre réseau d’accès. La 2e, c’est le fibrage du site en LTE 4G, un travail réalisé par les unités d’intervention. La 3e étape, c’est le déploiement du site, avec le grutage et l’installation de la baie 4G pour émettre sur nos nouvelles fréquences. La 4e étape, c’est l’allumage et l’optimisation de notre site. Pour cela, les techniciens d’Orange ont une voiture spéciale équipée d’antennes, de PC et de téléphones de mesures, qui seront analysées par les ingénieurs radio.

Sur Marseille, Lyon et Nantes, 2 500 testeurs, salariés du Groupe ou clients Orange grand public et entreprise, ont pu découvrir en avant première les services de la 4G.

Orange et la 4G

Après avoir ouvert le réseau 4G dès le mois de juin 2012 à Marseille puis à Lyon, Nantes et Lille en novembre 2012, c’est Bordeaux, La Rochelle, Chartres, Orléans, Dunkerque, Nancy, Metz, Clermont-Ferrand, Grenoble et Annecy qui ont disposé de la couverture 4G Orange à partir du 4 avril 2013. Le 28 janvier dernier, Orange était le 1er opérateur à déployer la 4G sur la zone de Paris Opéra, 1ère étape avant la couverture de l’ensemble de la ville de Paris d’ici la fin 2013.

Avec la 4G, Orange propose à ses clients une couverture optimale alliée à des débits allant jusqu’à 150 Mégabit/s(*) soit jusqu’à 10 fois plus rapide que notre 3G aujourd’hui. (Débit maximum théorique, avec un terminal LTE de catégorie 4)